Ajout Oct 2017

Psychiatrie et psychopathologie périnatales

 

Par Benoît Bayle, Gisèle Apter, Eric Binet, Nathalie Boige, Drina Candilis-Huisman et al.

 

Ed. Dunod, Collection Aide-Mémoire

La psychopathologie périnatale concerne toutes les difficultés liées à l'arrivée (ou non) d'un enfant dans une famille, depuis le désir d'enfant jusqu'aux deux ou trois premières années de celui-ci, en passant par la conception, la grossesse, la naissance, les premiers mois et les premières relations parents-enfants.

Lire la suite sur le site des Ed. Dunod...

 


Ajout Oct 2017

Logothérapie et phénoménologie

Contribution à la compréhension de l'analyse existentielle de Viktor Frankl

 

par Rolf Kühn

 

Ed. L'Harmattan


Né en 1944, Rolf Kühn est professeur de philosophie aux universités de Vienne, Beyrouth, Nice, Lisbonne et Louvain-la-Neuve, directeur du « Centre de recherche actuelle sur la philosophie française de religion » à Fribourg-en-Brisgau et du « Forschungskreis Lebensphänomenologie » (www.lebensphaenomenologie.de), formateur et superviseur en analyse existentielle (Réseau de logothérapie / Association des logothérapeutes francophones).

Les grands axes de la pensée de Frankl montrent une interférence permanente des données cliniques et phénoménologiques, au sens d’une analyse existentielle à partir de notre être historique. Ainsi, Frankl ne nous livre pas une phénoménologie exhaustive au sens philosophique du terme, et d’autre part, il n’enferme pas la réalité clinique dans la seule perspective psychiatrique ou psychodynamique. Il s’agit plutôt d’une théorie d’intervention logothérapeutique qui, dans la praxis, n’est pas un système clos répondant à toutes les questions anthropologiques et épistémologiques, mais fournit un  supplément pour d’autres pratiques thérapeutiques. Cela implique que la logothérapie nécessite, dans sa structure même, des prolongements phénoménologiques, et cela surtout par rapport à la réalité de la vie immanente qui ne peut pas être subsumée simplement par le concept d’existence. C’est à ce débat incontournable que ce livre veut inviter tout lecteur et tout praticien en matière de psychothérapie, pour apporter des fondements à une compréhension trans-noétique de l’homme, c’est-à-dire pour une unité phénoménologique et analytique englobant la chair, la pulsion et le noétique.

 

commander le livre aux éditions l'Harmattan


Violence de masse, reconstruction psychique et des liens sociaux

 

Collectif

 

Ed. L'Harmattan

 

Cet ouvrage collectif développe les présentations faites lors de la troisième conférence internationale de la Santé Mentale à Kigali, organisée en novembre 2012 par la Division de la Santé Mentale et l’Université Libre de Bruxelles. Cette rencontre de haut niveau s’inscrivait dans la lignée des réflexions autour de la reconstruction psychique et sociale dans le contexte particulier des violences de masse perpétuées chez les populations de la région des Grands Lacs Africains.

 

Le regard d’un logothérapeute sur la lutte pour la vie engagée au Rwanda, dont témoigne ce livre.

J’ai lu dans ce livre un grand effort d’organisation des soins et des prises en charge. Egalement des limites, conscientes et parfois douloureuses, dans la prise en charge holistique de la personne traumatisée et dans l’accompagnement social et psychologique de son environnement familial et sociétal. De nombreux et courageux essais ont eu lieu, consciencieusement, avec application et persévérance, avec une risque d'épuisement des acteurs. Un effort résolu est poursuivi pour rationaliser la prise en charge.

Mais je sens un grand besoin de tous, patients et soignants, de se ressourcer et retrouver le sens de leurs efforts. C’est en lisant attentivement ce livre que j’ai un peu mieux compris la demande de nos amis logothérapeutes rwandais de les aider à introduire la logothérapie car elle a quelque chose à apporter pour renouveler l’énergie de ceux qui agissent là-bas :

  • approcher l’homme dans toutes ses dimensions, y compris la dimension noétique – rester sensible à la souffrance et s’ouvrir à ce qui donne de la joie ;
  • renouveler la prise en compte de la culpabilité, celle des victimes – apprendre à se distancier intérieurement pour pardonner, et celle des bourreaux – apprendre à reconnaitre l’autre comme un égal et demander son pardon, chercher à réparer ;
  • redéfinir les valeurs au-delà du soin d’urgence – reprendre conscience de l’utilité de son action, s’orienter vers un projet qui serve à quelque chose ou à aider quelqu’un ;
  • revivifier les valeurs – apprécier les petites choses de la vie, la beauté d’une fleur, le sourire d’un enfant, le lever du soleil, la brume sur les collines, un oiseau qui pépie, un homme qui fait un effort, une femme qui vend des légumes…;
  • renouer les liens traditionnels coupés par la violence de masse en considérant l’autre dans son unicité comme un autre moi-même – se convaincre que l’être humain ne se réduit pas à une catégorie, race, ethnie, classe sociale, fonction, famille, religion… ;
  • encourager à mobiliser le pouvoir de défi de l’esprit au service de la vie – malgré tout dire oui à la vie, célébrer la vie.

Et surtout offrir une écoute sensible qui contienne et dissolve l’effroyable, enfoui et toujours à fleur de peau.

Valentin Husser


Psychologie de l'accompagnement

Concepts et outils pour développer le sens de la vie et du travail

par :

Jean-Luc Bernaud, Professeur des universités en psychologie au CNAM-INETOP.

Lin Lhotellier, Directeur de C.I.O. et Directeur de l'Observatoire des Politiques et des Pratiques pour l'Innovation en Orientation (OPPIO) au CNAM-INETOP.

Laurent Sovet, Docteur en psychologie et chercheur associé au CNAM-INETOP.

 Caroline Arnoux-Nicolas, Responsable du service de formation continue du département Travail Orientation Formation du CNAM, psychologue, doctorante en psychologie

Frédérique Pelayo, Documentaliste au CNAM-INETOP

 

Ed. Dunod

 

La société post-moderne génère un certain nombre de crises, pertes de repères et problèmes d’adaptation. Pour y faire face, *l’accompagnement psychologique* conçu dans cet ouvrage repose sur une intervention brève (allant d’un entretien à un dispositif d’une quinzaine d’heures) et permet:
- de mener une réflexion sur la posture de l’intervenant,
- de proposer des nouveaux dispositifs à des publics variés (jeunes, salariés, demandeurs d’emploi, etc.)
- d’intégrer certains exercices dans un dispositif existant (psychothérapie, formation d’adultes, bilan de compétences, accompagnement à la recherche d’emploi, conseil en évolution professionnelle, etc.).

Outre les repères théoriques et pratiques fournis dans le livre, le lecteur peut bénéficier de compléments en ligne comportant les exercices originaux pour aider les personnes à développer le sens qu’elles comptent donner à leur vie et/ou à leur travail, pour accroître leur bien-être et renforcer des prises de décisions équilibrées et lucides.

Public :

- Etudiants en psychologie ou se préparant aux métiers de l’éducation, de la santé, du conseil, de la gestion des ressources humaines.

- Professionnels de l’accompagnement : psychologues (cliniciens ou du travail), conseillers (d’orientation, pôle-emploi, en bilan, en formation), coachs, psychothérapeutes.


Une psychothérapie existentielle

La logothérapie de Viktor Frankl

 

Par Pascal Le Vaou

Ed. de L'Harmattan

 

Très jeune, Viktor Frankl (1905-1997 ) correspond avec Freud et s'initie à la psychanalyse avant de s'orienter vers les psychologie d'Adler. Il s'en détournera pour fonder, après avoir subi l'épreuve de la déportation et la perte de tous les siens, une nouvelle approche psychothérapique : la Logothérapie. Cette dernière inscrit la dimension du sens et de la parole au sein d'un réalisme personnaliste des valeurs. Prenant en considé&ration la triade tragique ( mort, culpabilité, souffrance ), à laquelle nul être humain ne peut échapper, Frankl propose une voie de création et de vécu au service d'une dynamique existentielle, articulée par la capacité d'autotranscendance et d'autodistantiation, résultant d'une image anthropologique précise impliquant les dimensions somatiques, psychiques et spirituelles. Le génie de Frankl est d'avoir transposé dans le champ de la médecine mentale, sous la forme d'une thérapie spécifique, l'impulsion de la philosophie de l'existence et de la phénoménologie dans une volonté d'aider à la consolation de la souffrance au sein d'un optimisme tragique.Pascal Le Vaou, psychiatre, docteur en philosophie, ancien chef de clinique à la Faculté, a d'abord mené une recherche sur la prise en charge des suicidants aux urgences. Plus particulièrement intéressé à la question du sens en psychothérapie, il s'est ensuite formé à Munich dans le cadre du Süd deutschesInstitut für Logotherapie. Il exerce actuellement les fonctions de praticien hospitalier.


Rwanda, les influences extérieures dans la politisation, la radicalisation et la reconstruction des sociétés ethno politiquement conflictuelles

  

par Gaspard Haby

 

Comment dégager, à partir de l’histoire politique du Rwanda et de ses influences ou relations extérieures africaines et internationales (notamment avec le Burundi, la RD du Congo, l’Ouganda, l’Allemagne, la Belgique, la France, le Royaume-Uni, les États-Unis, l’ONU, l’UE, l’UA), les causes de l’effondrement de l’État rwandais (lors du génocide de 1994) et les pistes de solutions qui pourraient aider à sa reconstruction et/ou reconstitution ? Telle est la question cruciale à laquelle tente de répondre, M. Haby, dans son travail de recherche en Sciences politiques, humaines et sociales.

 

Cela pourrait aussi servir d’exemple à d’autres pays (notamment d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine) qui utilisent l’appartenance ethno-raciale et/ou régionale de la population, la mobilisation des gens sur base de leurs identités réelles ou supposées, la politisation des races ou des différences, la racialisation de la politique, le copinage politique ou tout simplement les ‘’voies négatives’’ de l’ethnopolitique comme fondement intellectuel ou label idéologique du pouvoir.

 

Une réponse durable aux sanglants affrontements et aux crises politiques incessantes qui agitent le Rwanda et le Burundi pourrait être un projet politique autre qu’ethno-racial (basé plutôt sur la paix, la démocratie, le développement humain et bien d’autres moyens pacifiques et par voie d'accord de toutes les composantes de la population).